06 84 14 12 43 cmartin@illustrer.fr

Catégories

oculus_imageSi on pense souvent aux jeux vidéo et à l’industrie du cinéma quand vient le temps de parler de réalité virtuelle, un autre domaine pourrait aussi être affecté par cette technologie : l’industrie pharmaceutique et médicale. Le laboratoire pharmaceutique Prostrakan a présenté au 14eme congrès national de la SFETD l’expérience de réalité virtuelle qui présente l’action de sa molécule à l’intérieur même du corps humain.

Le laboratoire ProStrakan, a invité les visiteurs du congrès à parcourir, à l’intérieur du corps humain et en 3D temps réel, le trajet de la molécule active dans le traitement de la douleur : Le Fentanil. ProStrakan à une fois de plus renouvelé sa confiance à l’équipe de Com par l’image pour réaliser le projet de A à Z. La modélisation 3D, l’animation, la programmation temps réelle, la fourniture et la mise en place du matériel nécessaire : 2 Oculus Rift seconde génération étaient disponibles sur le stand durant les 3 jours du Congrès, Com par l’image a également assuré l’installation et le lancement de l’animation sur le stand.

Les outils pour la réalité virtuelle :

Divers logiciels de modélisation 3D, suite Adobe pour l’intégration le dessin et la retouche d’image, travail sur les sons, prise de son voix off, mixages, Intégration, programmation dans Unity 3D et visualisation en full HD sur Oculus Rift. Sur le stand 2 PC portables de moyenne catégorie.

Le scénario : le point de vue est celui d’une molécule de fentanyl

1) zoom au niveau de la muqueuse buccale, on, (Le fentanyl) passe entre 2 lipoprotéines.
2) On rejoint la circulation sanguine.
3) On se dirige vers le cœur, on passe dans l’oreillette droite par la veine cave supérieure.
4) On est propulsé dans l’artère pulmonaire puis on traverse les alvéoles pulmonaires.
5) Retour au cœur par le ventricule gauche, et valve aortique et l’artère carotide.
6) On arrive dans le cerveau après avoir traversé la barrière hématoencephalique.
7) On navigue parmi les neurones interconnecté jusque la zone à traitée, on se stabilise au niveau d’un synapse.
8) enfin, On visualise l’action anti-douleur.

En savoir plus…